La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Le Domaine

Un passé bourgeois

Propriété aristocratique, le château est construit en 1868 par l’architecte Henri Beyaert pour le baron Jacques de Wykerslooth de Royesteyn.

L’une de ses illustres propriétaires, la baronne Maria de Villegas de Saint-Pierre fait entrer le Domaine dans l’histoire en imposant sa figure charismatique de femme «moderne», érudite humaniste et engagée. Elle transforme le château de Chevetogne en hôpital de campagne en 1914 avant de rejoindre la Reine sur l’Yser et de créer elle-même un hôpital à Poperinge.

Le dernier propriétaire privé est Monsieur Valéry Cousin, administrateur de sociétés. Son épouse, Alice Wielemans, appartient à la grande famille de brasseurs bruxellois Wielemans-Ceuppens. En 1969, au décès de Monsieur Cousin, la Province de Namur rachète le domaine de plus de 453 ha pour l’ouvrir au tourisme social.

Dès 1969, un grand parc de service public

Les choix d’orientation qui ont prévalu depuis 1969 quant aux aménagements du Domaine de Chevetogne n’ont pas toujours fait l’unanimité. Partisans d’une écologie dure et défenseurs d’un tourisme de masse se sont souvent affrontés. En quelques années, les différentes conceptions sur l’approche de la nature ont considérablement évolué.

Un collège provincial investi

La députée responsable du Domaine est Geneviève Lazaron, mais l’ampleur des enjeux du parc mobilise fréquemment l’énergie de l’ensemble des députés provinciaux qui tous, au travers de leurs compétences, accompagnent les destinées du parc. Depuis 1969, fonctionnaires et personnel politique ont travaillé de concert à la réalisation des objectifs du parc.

Découvrir le Domaine autrement

Des vues à 360° de certains lieux emblématiques du parc ont été capturées. Découvrez le parc sous un autre point de vue :